Alain Bashung – Vertige De l’Amour

Alain Bashung - Vertige de l'amour (1980)

Alain Bashung – Vertige De l’Amour lyrics

J’ai crevé l’oreiller
J’ai du rêver trop fort
Ça m’prend les jours fériés
Quand Gisèle clape dehors
J’aurais pas du ouvrir
A la rouquine carmélite
La mère sup’ m’a vu venir
Dieu avait mis un kilt
Y a du avoir des fuites
Vertige de l’amour.

Mes circuits sont niqués
D’puis y a un truc qui fait masse
L’courant peut plus passer
Non mais t’as vu c’qui passe
J’veux l’feuilleton à la place
Vertige de l’amour.

Tu t’chopes des suées à Saïgon
J’m’écris des cartes postales du front
Si ça continue j’vais m’découper
Suivant les pointillés yeah !
Vertige de l’amour

Désir fou que rien ne chasse
L’cœur transi reste sourd
Aux cris du marchand d’glaces
Non mais t’as vu c’qui s’passe
J’veux l’feuilleton à la place
Vertige de l’amour.

Mon légionnaire attend qu’on l’chunte
Et la tranchée vient d’êtr’ repeinte écoute
Si ça continue j’vais m’découper
Suivant les pointillés yeah !
Vertige de l’amour

J’ai rêver trop fort
Ça m’prend les jours fériés
Quand Gisèle clap’ dehors
J’ai crevé l’oreiller
J’ai du rêver trop fort.

Ça m’prend les jours fériés
Quand Gisèle clap’ dehors
J’ai crevé l’oreiller
J’ai du rêver trop fort.

1981, FRA#1HITS

Leave a Reply Cancel reply

Exit mobile version